..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

lundi 7 avril 2014

Le cerisier à fleurs prouve que ce monde est mal foutu !





Pas plus tard qu’hier, le bon Didier Goux se plaignait dans un billet poignant de ce que les pétales des fleurs de son cerisier  s’étaient mis à choir comme neige en août normand. Je lui exprimai ma jalousie car ici, la fleur est encore bouton. Il fut reproché à l’ermite haut-normand d’avoir illustré son billet d’un cerisier fleurissant rose ; il s’en excusa au prétexte que Google ne lui avait offert que des floraisons de cette couleur avant de changer de photo.

Comme chacun sait (ou devrait savoir si chacun voulait bien s’en donner la peine),dans  le succès de M. André Claveau les couleurs de fleurs sont inversées :

Quand Nous jouions à la marelle
Cerisier rose et pommier blanc
J'ai cru mourir d'amour pour elle
En l'embrassant

Le cerisier fleurit  blanc, le pommier rose. C’est comme ça. Vous pouvez voter pour qui vous voudrez, ça n’y changera rien. Alors comment expliquer  que M. Google, homme dont il serait malvenu  de questionner le sérieux, offre à nos yeux médusés des cerisiers si roses ?  La réponse est simple : ces cerisiers à fleurs sont des arbres ornementaux importés du Japon connus par ceux qui les connaissent sous le nom de prunus serrulata.  Le Japonais, toujours avide de célébrations et d’excuses pour se piquer la ruche au saké, fête sa floraison lors de fêtes nommées Hanami (ou Ohanami). Les variétés qu’on cultive chez nous sont à fleur double et ne donnent  aucun fruit. J’en ai deux qui encadrent mon portail :


Cette photo fut prise le 6 mai dernier. On voit que la floraison n’est encore  que partielle ce qui prouve si nécessaire que le printemps est bien précoce cette année.

Mais, me dira le l’observateur attentif qui lit jusqu’à mes titres en quoi cet arbre magnifique prouve-t-il que nous vivons dans un monde imparfait ? Eh bien parce que magnifique, il ne le reste qu’une semaine. Ensuite les pétales tombent, couvrant le sol d’une épaisse couche rappelant les neiges de nos juillets les plus torrides. Et c’est scan-da-leux !  Car à quoi sert une beauté si éphémère, sinon à aviver nos attentes et à pleurer sa fuite ? Prunus serrulata tente bien de se faire pardonner l’automne venu en nous offrant l’or et la pourpre de son feuillage mais ça non plus ne dure pas. 

Dans un monde bien fait, la floraison s’étendrait sur des mois et les rutilances automnales nous mèneraient jusqu’au printemps….

37 commentaires:

  1. Et bien dans ma ville socialiste (et multirécidiviste) (c'est donc tout à fait normal et prémonitoire de ce qui nous attend), il en existe une espèce portant sur certaines branches, des fleurs blanches, et sur d'autres, des roses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont capables de tout, ces socialos !

      Supprimer
    2. C'est même à cela qu'on les reconnait !

      Supprimer
  2. Le mieux serait encore de ne plus s'intéresser qu'aux abricotiers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en avais planté deux, quand on vivait près de Mortagne, des tardifs. Et ils ont donné des fruits ! Malheureusement, on a vendu la maison avant qu'ils soient devenus assez gros pour en donner beaucoup

      Supprimer
    2. Hélas, le climat semi-montagneux de Chaulieu risquerait de rendre ce genre de tentatives totalement inopérant. Et puis, comme disait La Fontaine : "passe encore de bâtir mais planter à cet âge"...

      Supprimer
  3. Il ressemble à un prunus, votre cerisier.

    Et pendant ce temps, les si belles fleurs du magnolia étalent sur le sol leurs pétales fanés.

    Sniff sniff...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ressemblance normale vu que comme les abricotiers, les pêchers et les pruniers les cerisiers font partie du genre prunus.

      Ici, faute de magnolia, ce sont les camélias qui jonchent le sol de leurs fleurs.

      Supprimer
    2. Des camélias, encore à cette saison ? Mais c'est l'hiver, ou bien... ! (J'imagine.) Sinon, et si l'essence s'adapte aux frimas bas et haut-normands, l'arbre de Judée fleurit, il me semble, plus dru, plus longtemps, et ses fleurs, que je sache, ne se transforment pas en humus boueux.

      Supprimer
    3. Eh oui, le climat des collines est rude mais les camélias sont beaux, même s'ils salissent...

      Supprimer
  4. Je ne sais trop quoi penser, je suis un peu de votre avis et, en même temps, je trouve un petit coté
    symbolique fort émouvant à cette splendeur qui ne dure pas, cela me rappelle Malherbe (dont une
    descendante officie sur BFM TV) "et rose elle a vécu ce que vivent les roses..." il ne l'avait pas écrit
    comme cela, Malherbe, son vers c'était "et Rosette a vécu..." mais vu qu'il écrivait comme un cochon,
    l'imprimeur s'est gouré et du coup, le seul vers de lui dont tout le monde se souvient c'est celui-là.
    Comme quoi, pas la peine de faire le malin...
    Pourquoi je vous raconte cette histoire que la plupart des gens connaissent déjà, moi?
    Sans doute parce que la pauvre Rosette a dû penser comme vous, si elle s'est vue mourir :
    ce monde est bien mal foutu.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connaissais la consolation à du Périer ainsi que l'histoire de Rosette (ex-prof de français, que voulez-vous...) Je comprends la déconvenue de cette jeune fille et la partage...

      Supprimer
    2. En réalité, ce poème était le rappel d'une beuverie qui avait eu lieu la veille, durant laquelle, pour tenter d'éponger un peu le beaujolpif, les lascars s'étaient enquillé des monceaux de charcutailleries, tout juste arrivées de Lyon. D'où le vers célèbre : Et rosette a vécu…

      Ne me remerciez pas.

      Supprimer
    3. J'ai failli faire une plaisanterie de ce tonneau lyonnais. Et puis je m'en suis abstenu. Scrupule de blogueur scientifique ?

      Supprimer
  5. Les jours de l'homme sont comme l'herbe; il fleurit comme la fleur des champs. Car le vent ayant passé dessus, elle n'est plus, et son lieu ne la reconnaît plus. Mais la bonté de l'Éternel est de tout temps

    RépondreSupprimer
  6. Mes mirabelliers aussi sont en fleurs, et - avantage du nombre - je fait plus attention à leur parfum que l'apparence assez fade de leurs pétales ...

    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon unique mirabellier est en fleur, mais sa petitesse, le vent, la pluie et la froidure empêchent qu'il n'embaume...

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Un peu de patience, Michel ! Le joli temps de ces fruits tant aimés n'est pas encore venu !

      Supprimer
    2. Les tomates, chez nous, elles font trois centimètres et sont confortablement installées sur la table basse du salon…

      (Ça me fait penser qu'il va me falloir penser à repiquer mon pastis en pleine terre, moi…)

      Supprimer
    3. Des tomates d'appartement, pourquoi pas ? Sauront-elles cependant satisfaire l'appétit inextinguible de notre ami pour ce fruit auquel il voue un culte ?

      Supprimer
    4. Jacques, les tomates seront repiqués au jardin. Je n’ai pas de serre et les semis se plaisent bien sur la table du salon.

      Supprimer
    5. Ici, la culture en pleine terre de la tomate est vouée à l'échec.

      Supprimer
  8. Avez-vous vu le beau film "Cherry Blossoms" qui est passé sur Arte il y a quelques mois?
    http://www.arte.tv/fr/cherry-blossoms-un-reve-japonais/3064214,CmC=3024052.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Mais je trouve charmant le fait que pour les fleurs d'arbres fruitiers les Anglais aient un mot particulier les différenciant des autres floraisons.

      Supprimer
  9. Quand Nous jouions à la marelle

    Vous avez ressuscité ma pauvre mère qui chantait ça en préparant le hachis parmentier....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui se souvient aujourd'hui d'André Claveau, de la petite diligence, de deux petits chaussons,de Domino ? Sic transit gloria mundi...

      Supprimer
  10. Il se dit que chanter "deux petits chaussons" guérit les ulcères.
    Faut voir...

    RépondreSupprimer
  11. Un petit haïku:

    Cerisier en fleurs
    Quand vous deviendrez neige
    L'automne poindra;

    RépondreSupprimer
  12. Haha, je suis d'accord, les cerisiers en fleurs ne restent pas en fleur assez longtemps! Si vous aimez les cerisiers, en particulier ceux de cette photo, vous pouvez venir voir l'album que j'ai fait récemment sur ma page facebook (avec pour titre "spring time"), j'y ai mis des photos récentes de cerisiers près de chez moi, ainsi que quelques photos de jardins de mon voisinage que j'apprécie. https://www.facebook.com/koara.lucas Cet album est publique donc. Bon printemps à tous! Ici, en Belgique, on aura été gâté, on aura eu un mois de pars plutôt beau et bon (pas froid), et en ce mois d'avril, ça commence plutôt bien aussi, et c'est bien, cela va rattraper le long hiver que l'on avait eu ces dernières années ^^. Ps : Ceci-dit, j'aimerais mettre quelques cerisiers dans mon jardin, et je me demandais si il y avait des cerisiers qui fleurissait plus longtemps que d'autre, en savez-vous quelque chose? Car c'est l'impression que j'ai eu avec un petit cerisier à fleurs rose (un "kiku-shidare-sakura") de mon voisinage, ceci-dit, il est possible que celui un peu plus grand et à fleurs quasi blanches qui se trouve à côté de lui avait fleuri plus tard, mais je ne pense pas, ce qui m'avait étonné; celui qui faisait à fleurs quasi blanches (mais encore légèrement rosées) est vraiment magnifique, il donne l'impression qu'il brille comme ça, et il est vraiment très classe, ceci-dit, je n'arrive pas à voir lequel il s'agit (la sorte), et cela m’attriste car il m’intéresse, donc voilà, si vous le voyez dans mon album et voyait de quel sorte il s'agit, ça serait gentil de m'en faire part ;) (c'est peut-être un "shirotae", mais je ne suis pas sûr, en plus ça devient assez grand, donc ça ne m'arrangerait pas trop que ça deviennent aussi grand et large, et ça m'étonnerait que cela soit celui-là, car dans le jardin, il était mis dans un parterre sur le côté comme ça, comme l'autre cerisier, et bref, il ne semblait pas aussi haut et large, à moins que cela soit un jeune arbre..).

    RépondreSupprimer
  13. Pour plus d'infos, on le voit sur la 19ème et 21ème photo de l'album, merci de me dire quoi si quelqu'un sait!

    RépondreSupprimer
  14. Je suis allé voir votre album. Très belles photos ! Le cerisier rose semble de la même espèce que les miens : mêmes feuilles, mêmes fleurs. Malheureusement, n'y connaissant rien en arbres, je suis incapable, et je le regrette, de vous venir en aide...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, ok, ça n'est rien, j'ai écris à un site de nature qui a l'air de s'y connaître (j'y ai également mis quelques photos en fichier joint), on verra bien ^^"!.. Amicalement

      Supprimer

Les gentilles dames en blanc ayant de nouveau permis à certaine personne d'accéder à un appareil connecté à l'Internet, je me vois au regret d'activer la modération des commentaires, lassé que je suis de passer mon temps à supprimer ses inepties.Désolé pour mes fidèles commentateurs.