..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

dimanche 5 novembre 2017

Fut un temps...


...où régnait une certaine bonne humeur. La guerre allait éclater quelques années plus tard cependant on appréciait toutes sortes de conneries. La chape de plomb du politiquement correct ne s'était pas encore installée dans la tête des Français les contraignant à surveiller leurs moindres paroles et peut-être même leur pensée. En notre époque de grande tristesse j'aime à écouter de temps à autres des chansons des années trente (ou plus anciennes) et vous en propose un florilège.

Pourrait-on écrire aujourd'hui une telle chanson ?


Et celle-ci dans laquelle je vois une métaphore de notre époque où, comme chacun sait, tout va de mieux en mieux ?


 

Et cette délicieuse bluette du début du siècle ?





Pour finir, on pourrait se demander quelle mention obtiendraient les élèves du Lycée Papillon au baccalauréat d'aujourd'hui...




8 commentaires:

  1. Ne vous fâchez pas, oncle Jacques, mais heureusement que Charles Trenet est arrivé sur ces entrefaites !

    https://www.youtube.com/watch?v=qvmje4bMs_8

    RépondreSupprimer
  2. évidement, ça change du rap, mais au moins les paroles sont compréhensibles contrairement à certains bafouilleurs du moment

    RépondreSupprimer
  3. Oui, oui, c'était le bon temps mais il ne reviendra pas et vous n'avez AUCUNE IDEE de ce que l'époque actuelle représente.
    Voici un lien que j'ai posté chez Corto il y a quelques jours alors qu'il avait 20 millions de vues, il en a aujourd'hui plus de 40 millions.
    TWICE "LIKEY" M/V
    J'avais (bêtement...) demandé si ça faisait réfléchir.
    Eh Ben non, on se divertit entre "vieux droitards" (Nouratin, Goux, etc...) sans voir l'avalanche qui va nous tomber sur la tronche, et je ne parle pas des Muzz qui ne sont que la partie la plus folklorique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en effet très préoccupant. Mais contre ça nous avons l'arme nucléaire. Aurons-nous le courage de l'employer ? Notre survie en dépend !

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Merci ! Elle est magnifique mais plus sérieuse que drôle. Heureusement que Fréhel est morte, sinon ce serait le procès !

      Supprimer