..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

dimanche 10 septembre 2017

Cours de français

Un des nombreux attraits que présente Facebook est d'offrir l'occasion d'échanges fructueux avec des gens de qualité. Malheureusement, il arrive qu'exceptionnellement des trolls viennent troubler la fête. Il en est un, dont je masquerai par pitié le nom qui intervient systématiquement chez un "ami" pour y traiter tout le monde de raciste. Rien d'inhabituel à cela. Sa seule originalité est de le faire dans un français très approximatif. Le plus drôle est que l'énergumène (en cela il me rappelle certaine blogueuse-linguiste de tendance spartakiste) pense dominer syntaxe et vocabulaire et que partant, il se croit habilité à donner des leçons. 

 je vous fais juges :






Il est vrai qu'il arrive que certaines subtilités du français du siècle 21 m'échappent. Mais ce n'est là qu'une de mes impardonnables lacunes : 





Cependant, plutôt que de me jeter sur un dictionnaire,  je crois que vais consulter le manuel d'utilisation de mon nouveau véhicule car ses innombrables commandes et options vont sûrement exiger de longues heures d'étude :




27 commentaires:

  1. Et ben...
    Il n'a pas peur du ridicule celui-là !
    Très beau votre carrosse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'en est un beau.
      Merci pour le carrosse : je lui transmets !

      Supprimer
  2. En lisant vos échanges avec ce monsieur, je me dis que l'on paie les dégâts initiés par le sinistre Jack Lang, qui voulait 100% de réussite au bac. Nous voyons ce que cela donne presque quarante plus tard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais à quoi M. Lang a-t-il bien pu initier ces dégâts ? Aux subtilités du dogme trinitaire ? À la philosophie taoïste ? Aux joies du macramé ? Mystère…

      Supprimer
    2. Rien ne nous dit que ce brave homme ait son bac bien qu'il se dise "chef de projet".

      Didier, vous finassez : en ') définition, le sens de "prendre l'initiative" est donné par le Petit Robert.

      Supprimer
    3. Il est vrai que j'aurais pu écrire: " Les dégâts générés par le sinistre Jack Lang...". L'emploi de "initier par" existe bel et bien, mais c'est un anglicisme (to initiate) toléré par nos dictionnaires.

      Supprimer
    4. J'emmerde le Petit Robert, toujours prêt à enregistrer n'importe quoi !

      Supprimer
    5. À part ça, pour faire mon petit pion jusqu'au bout, "engendrer" aurait été de meilleure langue que ce "générer" que vous proposez…

      Supprimer
    6. Je reconnais là le puriste de la langue de Molière.

      Supprimer
    7. J'aurais préféré l'emploi d' "emmerdeur" en lieu et place de "puriste".

      Supprimer
  3. De quoi ne pas me faire regretter ma méconnaissance et partant non-utilisation de Facebook !...

    Dominique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Monsieur Dominique :
      Tout à fait d'accord avec vous et j'ajouterai : fessebouc ça pue !

      Supprimer
    2. Chère Ana Maria !

      Il me semble que c'est trop d'honneur pour "cet enculeur de première" qu'est Mark Zuckerberg que de calembourdiser avec son officine ...
      Au risque de choquer : bien plus sûrement que les vendeurs de fringues du Sentier ce type est capable de rendre antisémite le plus philantrope d'entre nous.
      Et n'oublions pas: "gardez moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge" !...

      Et Cher Hôte, que n'avez-vous avez intitulé ce bifton "Court en français" qui aurait été tout aussi adéquat que "Cours de français" eu égard à votre interlocuteur !

      Dominique

      Supprimer
    3. Chers amis, au risque de vous décevoir, je suis au regret de ne pas partager votre avis. Ma pratique de Facebook m'a permis de rencontrer (et cela jusque dans la "vraie vie") des gens charmants et cultivés que je ne connaissais ni d'Ève ni d'Adam et dont les interventions sont enrichissantes. Le Monsieur avec qui "j'échangeais" là n'est que quelqu'un qui fait le troll chez des "amis".

      Supprimer
    4. Je fus inscrit il y a quelques temps sur fessebouc, mais je le trouvais très chronophage. J'ai donc pris la décision de supprimer mon compte. La rédaction et la lecture de blogs me suffisent amplement.

      Supprimer
    5. Ah bon, oncle Jacques, c'est pas "ni des lèvres ni des dents" qu'on dit ? Vous voyez comme c'est facile de se faire enduire avec de l'erreur !

      Supprimer
  4. Mais quelle mouche vous a piqué d'aller "dialoguer" sur fessebouc avec des "amis" auto-déclarés ? A moins que vous n'ayez besoin de vous faire du mal. Vous n'êtes pas bien,ici, avec nous ? On peut même s'envoyer des piques à la bonne franquette...et en bon français.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais, Francis, l'un n'empêche pas l'autre. Certains des amis que je me suis faits via le blog le sont également sur facebook.

      Supprimer
    2. Cher Jacques !

      Effectivement déçu je suis, pour ne pas écrire dépité ...

      Entre votre si "cosy" blog et les bistroquets de Corrèze et Manche réunies, que diantre Facebook ne serait-il point superfétatoire pour "rencontrer" des zigues de bon aloi ?

      Ou bien seriez-vous ébaubi par le style vestimentaire tellement naturel de son fondateur-promoteur à côté duquel le moindre mafieux et/ou proxénète me paraît plus franc du collier ?

      Dominique

      Supprimer
    3. Moi, ce qui m'étonne le plus est qu'on puisse avoir envie de rencontrer des gens…

      Supprimer
    4. Vous me rappelez la supputation faisant d'un misanthrope un qui fut philanthrope ...

      Elékouleur

      Supprimer
  5. Je pneu vous dire explication en le français du siecle 21 comment fonctionnement la pijo.

    RépondreSupprimer
  6. "Le drame de ce siècle c'est que la bêtise se soit mise à penser".....Sans Internet ce con cultiverait son potager et préserverait le monde de sa bêtise crasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourriez-vous préciser qui vous entendez par "ce con"? Il y en a tant.

      Supprimer
    2. Et bien votre charmant interlocuteur bien sûr...... Je ne me serais pas permis .... en tout cas pas sur votre blog :)

      Supprimer
    3. Avec "Tellibag" l'affaire serait-elle dans le sac ?
      (Et il me plait de mettre Tellibag en boîte ...)

      Plus sérieusement (ben oui, cela peut m'arriver ...), "Le drame de ce siècle c'est que la bêtise se soit mise à penser" je ne la connaissais pas cette excellente !
      Ne lirait-on pas du Louis-Ferdinand Destouches (à tout ?) ?

      Dominique (pilier du Bar Damu)

      Supprimer