..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

dimanche 27 novembre 2016

Insoutenable !

Me voici depuis hier soir de retour en Normandie. Ma fidèle compagne m'avait devançé pour réchauffer la maison. Tout semblait bien aller... Et puis,ce midi, je lui ai demandé si une pomme saurait satisfaire son désir de dessert. La réponse étant positive, je me hâtai vers la cabane afin d'en ramener le goûteux fruit. Et là... Les mots me manquant, laissons place à l'image :



Vision insoutenable ! Voilà ce qu'il reste d'un plateau d'Elstar du jardin ! De certaines ne restent que des lambeaux de peau décomposés. D'autre sont rongées jusqu'au cœur. Toutes sont souillés par les excréments des barbares. Car aucun doute ne subsiste quant à l'identité des coupables : le crime est signé. Des centaines de crottes jonchent le fond de la cagette.

Souris ou mulots, les petits rongeurs vont payer leur forfait ! Pas de rémission ! Je les exterminerai jusqu'au dernier. Comme j'avais exterminé leurs devanciers bouffeurs de patates en décembre 2011. Pas de quartier ! Tant qu'une seule de ces créatures diaboliques osera s'aventurer chez moi, elle y trouvera sa juste récompense : une croûte de Pavé Corrézien l'attirera vers le piège qui d'un coup sec l'enverra voir si les pommes sont bonnes en enfer.

Je préfère prévenir les âmes sensibles que le spectacle d'une mort, même amplement méritée, choque que, tant que je n'en serai pas venu à bout, chaque matin me verra relever les cinq pièges que je viens de disposer. Leurs cadavres feront le bonheur des chats de passage. Vis-à-vis de ceux d'entre eux qui me liraient, je me montrerai loyal : voici le sort qui les attend. Leurs éventuelles invectives n'y changeront rien car je vais incessamment mettre dahlias et glaïeuls à l'abri du froid et de leurs incisives.


15 commentaires:

  1. Ces intrus qui s'invitent sans l'avoir été, qui s'incrustent et salopent tout... non mais vraiment...
    Aucune éducation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La souris et le mulot manquent totalement de tact et de manières. C'est pourquoi il faut les exterminer.

      Sinon, la santé va mieux : le coeur bat moins vite mais il demeure irrégulier.

      Supprimer
  2. La tapette lucifer c'est le top,mais comme le faisaient les cow boys il convient de retravailler la queue de détente la rendre plus sensible en la tordant légèrement plus vers le bas.Evidemment il ne faut pas être atteint de Parkinson quand on arme le piège.
    Mais vous savez tout ça.On peut aussi mettre les pommes hors d'atteinte sur par exemple un tabouret aux pieds lisses...

    RépondreSupprimer
  3. Il vaut mieux des pommes bouffées par les campagnols plutôt que si des indésirables de passage avaient vidé votre cave ! Mais vous avez raison, il ne faut pas faire preuve de la moindre faiblesse coupable et tous les exterminer en bonne et due forme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, je n'ai pas de cave ici. Il n'y a donc rien à y voler. Restent le garage et la cabane où se trouvent outils et congélateur et dont je ne ferme jamais les portes à clé...

      Supprimer
  4. Je vous approuve TO-TA-LE-MENT : les souris veulent des pommes? Ben ces feignasses n'ont qu'à les cultiver!
    Zut à la fin, tant pis pour elles!

    Popeye

    RépondreSupprimer
  5. Monsieur des Collines :

    Vous voici devenu, comme dans une des fables de La Fontaine (je ne me rappelle plus laquelle) "l'Attila, le Fléau des rats".

    C'est grand, c'est beau, c'est épique. En un mot : c'est digne des plus glorieuses pages des chansons de geste. (et ça me rappelle votre homérique combat contre l'infâme piéride du choux !)

    RépondreSupprimer
  6. Je me demande si je ne préfère pas la maison normande...
    C'est pas trop contraignant ces aller-retour ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, j'ai bien du mal à choisir vu que si l'une est bien confortable, l'autre offre bien des occasions de s'occuper utilement. J'ai bien du mal à quitter cette dernière, surtout que, sans y être parfait, le climat y est souvent plus agréable (ce qui n'est pas difficile).

      Supprimer
  7. Pour le climat la frontière c'est la Loire.

    RépondreSupprimer
  8. Des souris et des pommes, un nouveau succès littéraire.

    RépondreSupprimer