..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

mardi 25 octobre 2016

Rions avec Mme Hidalgo !

Pas plus tard que ce matin, France Inter m'apprend qu'à Paris existe une brigade spéciale chargée de réprimer les incivilités. Ferait-on enfin quelque chose ? Les sauvageons devraient-ils payer leurs gamineries ? Que nenni !

En fait, les agents en question seraient chargés de verbaliser des incivilités bien plus graves comme le jet de papiers ou de mégots sur la voie publique. Les contrevenants se verraient infliger une amende dissuasive de plusieurs dizaines d'Euros. Certains membres de la brigade seraient en civil pour mieux surprendre les mal élevés. Moyennant quoi, Paris sera toujours Paris, la plus belle (et la plus propre) ville du monde (comme le chantait si bien M. Chevalier). Je comprends ce souci et même je l'approuve. Seulement, il faudrait un peu de cohérence.

Je regardais tout à l'heure une vidéo montrant la Place de Stalingrad et l'avenue de Flandres où se sont installés des camps sauvages de « migrants ». Sans vouloir critiquer ces braves gens, au vu des images, il semblerait qu'il arrive, exceptionnellement bien sûr, qu'ils se montrent quelque peu incivils et souillent les abords de leur résidence ce qui constituerait une source non négligeable de profit pour la ville en cas de verbalisation.

Et pourtant il semble que ces lieux ne figurent pas dans les priorités de la brigade. Se pourrait-il, mais je n'ose y penser, que comme dans le cas de la circulation, on ne harcèle le citoyen (plus ou moins ) normal tout en fermant les yeux sur les exactions d'allogènes aux comportements totalement inadaptés à la société et à l'ordre qu'on est censé défendre ? Démarche qui s'inscrirait alors dans le droit fil de ces politiques socialistes qui nous font tant rire (jaune).

17 commentaires:

  1. C'est connu seul le blanc est sale selon certaines gauchistes.

    RépondreSupprimer
  2. Oui enfin Madame Hidalgo va surtout privatiser le stationnement parisien...
    La mairie de Parie n'ayant pas les moyens et les compétences pour faire rentrer les sous, en dépit de hausses inégalées et prohibitives, elle laisse le soin à des opérateurs privés de mieux nous fliquer.
    Pour mieux comprendre le harcèlement auquel sont soumis les parisiens.

    RépondreSupprimer
  3. ce qui constituerait une source non négligeable de profit pour la ville en cas de verbalisation.

    Voila.
    Verbalisons la Rue de Flandres sans répit ni état d'âme.
    Ce serait faire oeuvre utile et nous reposerait un peu.

    RépondreSupprimer
  4. Retour sur le bifton précédent:

    Permettez-moi Cher Hôte de m'inscrire en faux !
    Point vertueux je ne suis puisque fantasmant quotidiennement sur une bière Fischer ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un homme qui ne pense qu'à boire ne peut pas être entièrement mauvais.

      Supprimer
  5. A propos d'Hidalgo, permettez moi de vous rappeler que c'est vil et même si barbant la chanson de l'amer Michel ...
    Retour historique qu'eussiez vous beau marcher, vous n'auriez point lu dans Le Figaro !

    RépondreSupprimer
  6. tiens, rions aussi un peu avec Sarkozy

    https://www.youtube.com/watch?v=_bTyK0nAD1I

    RépondreSupprimer
  7. Vous auriez même pu aller jusqu'à écrire : "...il semblerait qu'il arrive, exceptionnellement bien sûr, qu'ils se montrassent...", forme qui donnerait peut-être une sorte de poids supplémentaire aux nuisances dont vous parlez.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'imparfait du subjonctif, il faudrait un passé dans la principale...

      Supprimer
  8. Si j'ai bien compris, cette brigade anti-papier gras n'est destinée qu'à verbaliser des gens à la peau claire. Si ce n'est pas un délit de faciès caractérisé, ça, je me demande ce que c'est.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être mais quand c'est pour la bonne cause, on peut oublier les principes.

      Supprimer
  9. 300 millions annuels qui devraient rentrer dans les caisses de la ville grâce à la privatisation du stationnement de surface. Fort bien, pourquoi pas après tout ? Mais alors, pourquoi récupérer les quelques 1200 agents embauchés, payés par la ville et qui étaient mis à la disposition de la préfecture de police ? Pourquoi ne pas les lui reverser ou si elle n'en veut pas les débaucher ? On est sur une masse salariale de plus de 2,5 millions d'euros mensuels charges comprises. Il me semble que cela pourrait être un moyen supplémentaire pour désendetter la ville.
    Pour mémoire, en 2001, lors de l'élection de Delanoë, le montant total de la dette était d'environ 1 milliard d'euros. En 2009, après le premier mandat du susdit, elle était passée à 2,48 milliards. En 2014, nous atteignions les 3,97 milliards. Avec Hidalgo, c'est l'envol fatal : 5,07 à la fin de cette année et 5,99 prévus quasi-mécaniquement pour 2018. A la fin de la mandature, en 2020, on sera très vraisemblablement à 7 milliards. Une dette multipliée par 7 en 19 ans...
    De fait, la brigade des papiers gras me paraît plus être un moyen trouvé à la va-vite pour occuper ces gens que l'on ne veut pas virer parce qu'on est socialiste et que cela ne se fait pas. Un peu comme ces emplois aidés qui n'aident personne sauf le gouvernement qui peut se dire à bon compte qu'il a lutté contre le chômage, même si ces emplois contribuent à creuser la dette du pays sans avoir rien résolu.

    RépondreSupprimer
  10. En effet...à condition d'avoir un gros sens de l'humour...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer