..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

lundi 3 octobre 2016

Divagations sur la colonisation

La colonisation européenne de l'Afrique fut un crime. Prétendre le contraire serait s'en montrer complice. Les Européens ont non seulement pillé les richesses de leurs conquêtes mais ont durablement bouleversé les cultures locales avec des conséquences quasi-irrémédiables. Tout ça en quelques décennies. Le pillage des richesses,notamment minières, me pose question : qu'auraient fait de ces merveilleux atouts des peuples ne disposant pas plus des moyens de les découvrir et de les extraire que d'industries capables de les transformer ?

D'autre part,on aurait pu envisager qu'une fois occupé le terrain (afin d'éviter que d'autres nations colonisatrices ne s'en emparent), les colonisateurs se soient contentés d'exploiter lesdites richesses en en sécurisant l'accès et en construisant les infrastructures nécessaires pour les acheminer vers les ports d'où elles seraient expédiées vers les métropoles. Cela eût évité de construire le moindre hôpital, la moindre école, ainsi que toute infrastructure non directement utile à l'exploitation des ressources. L'acculturation n'aurait donc pas eu lieu et les dégâts s'en seraient trouvés amoindris. Il me semble donc qu'en attribuant à la colonisation la capacité, en quelques décennies je le répète, de détruire durablement des sociétés naguère florissantes, ce soit surtout sa politique « civilisatrice » que l'on mette en cause. Politique qu'un plus grand cynisme aurait pu éviter.

En prenant un peu de recul, on s'aperçoit que ce qui fait le succès d'une colonisation, c'est la durée. Comment expliquer autrement le fait qu'en France on parle une langue dérivée du latin, qu'on parle arabe au Maroc, ou turc en Turquie ? Au fil des siècles, l'envahisseur ayant imposé sa langue, sa religion et sa civilisation aux peuples soumis (ou du moins à une partie d'entre eux), il ne vient à personne l'idée de remettre en cause le bien fondé de l'envahissement. Seules des minorité non assimilées (Kurdes, Kabyles, Basques, etc.) continuent de s'en plaindre. Quel Turcophone d'Asie Mineure, quel Arabophone du Maghreb se plaint d'avoir été acculturé et amené à pratiquer une langue dont l'origine se trouve à des milliers de kilomètres de son pays ?

J'en viens à la conclusion que la vraie colonisation, celle qui réussit au point qu'on cesse de la contester demande des siècles. L'épisode colonial Européen des siècles derniers n'est qu’épi-phénoménal. Un simple moment dans l'histoire dont on ne pourra calculer les conséquences profondes qu'au fil des siècles à venir et dont l'actuelle condamnation sans appel n'a pour but que de culpabiliser des nations sur le déclin afin d'en retirer quelques avantages.

33 commentaires:

  1. Ah les bienfaits de la colonisation ! Si seulement nous nous étions contentés d'agir comme le font actuellement les Chinois en Afrique nous n'en serions pas là !
    Mais ce n'est pas si grave : l'épisode latin de l'Europe est en train de s'estomper, encore un siècle et nous n'aurons plus rien à nous reprocher...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les chinois (comme les Américains en Amérique du Sud) sont des gens sages. Les Européens sont trop bons c'est pourquoi on leur en veut.

      Supprimer
  2. Vous vous trompez au moins sur un point : les Berbères du Maghreb – tout arabophones qu'ils soient – se souviennent fort bien qu'ils ont été vaincus et soumis par les Arabes. Et on ne peut pas dire qu'ils les portent dans leur cœur.

    Et c'est un peu la même chose pour les Indiens d'Amérique, je crois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ce qui est des Berbères, j'ai cité les Kabyles (principal groupe berbérophone d'Algérie). Parlant de l'Afrique, je ne pouvais évoquer les Amérindiens. Aux USA, comme en Nouvelle Zélande et en Australie, colonies de peuplement, les nouveaux arrivants ont fait le ménage afin de prendre toute la place. Maintenant,ils cultivent la repentance et l'exportent chez nous alors que les situations n'ont rien à voir.

      Supprimer
    2. Je confirme. Une collègue de travail tout ce qu'il y a de plus magrébine et vantant ses origines berbères m'a sorti récemment que son grand-père lui disait que "les arabes sont la pire des sales races" texto ! Les bras ne m'en tombent plus depuis longtemps, mais ça fait du bien d'entendre de tels propos sortir de ces bouches.....

      Supprimer
    3. Et madame Belkacem qui se dit très mécontente du Pape, elle est Berbère ou Arabe ?

      Supprimer
    4. Bonsoir Avel !

      Des bas-bouches ?...

      Supprimer
  3. Voici un extrait d'une longue lettre du Père Charles de Foucauld adressée à Hervé Bazin de l'Académie française, datée du 29 juillet 1916 :

    "...Ma pensée est que si, petit à petit, doucement, les musulmans de notre empire colonial du nord de l'Afrique ne se convertissent pas, il se produira un mouvement nationaliste analogue à celui de la Turquie : une élite intellectuelle se formera dans les grandes villes, instruite à la française, sans avoir l'esprit ni le cœur français, élite qui aura perdu toute foi islamique, mais qui en gardera l'étiquette pour pouvoir par elle influencer les masses ; d'autre part, la masse des nomades et des campagnards restera ignorante, éloignée de nous, fermement mahométane, portée à la haine et au mépris des Français par sa religion, par ses marabouts, par les contacts qu'elle a avec les Français (représentants de l'autorité, colons, commerçants), contacts qui trop souvent ne sont pas propres à nous faire aimer d'elle. Le sentiment national ou barbaresque s'exaltera dans l'élite instruite : quand elle en trouvera l'occasion, par exemple lors de difficultés de la France au dedans ou au dehors, elle se servira de l'islam comme d'un levier pour soulever la masse ignorante, et cherchera à créer un empire africain musulman indépendant..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A ne pas confondre avec le tissu africain du même nom !...

      Supprimer
    2. @ RPH
      Merci d'avoir corrigé ! Et le plus fort c'est qu'au moment où j'écrivais "Hervé", je me disais : fais gaffe, il s'agit de René. Si bien que j'ai été la première surprise de constater que j'avais bel et bien écrit : Hervé !

      Supprimer
    3. J'avais lu cette lettre qui me paraît frappée au coin du bon sens.

      Supprimer
  4. Pour lire la lettre du Père de Foucauld en entier :

    http://www.libertepolitique.com/Actualite/Decryptage/Relire-Foucauld-Des-musulmans-peuvent-ils-devenir-francais

    RépondreSupprimer
  5. Il m'est arrivé de faire remarquer à des étudiants africains qui regrettaient que la colonisation ait détruit leur culture qu'ils le faisaient en Français, en France et qu'ils étaient élégamment vêtus selon les critères du pays qu'ils affirmaient vouloir rejeter.
    Votre article est excellent. Mais ce n'est pas une surprise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Pangloss !

      Ne seriez vous point un vil flagorneur en quête de quelconques verroteries ?

      Supprimer
    2. @ Dominique : Je paie Pangloss en briquets jetables et en cartes téléphoniques. Il faut vivre avec son temps !

      Supprimer
  6. Actuellement, la Chine colonise l'Afrique mais non comme le firent les anciens empires coloniaux.
    Les sociétés chinoises accordent au caciques locaux ce qu'ils désirent comme moyen de paiement, les infrastructures qu'ils construisent comme les routes , les ports, etc... Ne sont là que pour leurs permettre d'exploiter les richesses minières, minérales et agricoles qui leurs sont nécessaires.
    Lire un ouvrage sur le sujet:" La Chinafrique".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Grandpas, et Madame !

      Si vous le voulez bien via nôtre inestimable hôte, Sieur Jacques Etienne, lier contact couriellesque, je vous transmettrais un fort intéressant document relatif à la famille Mimran ...

      meilleures pensées voltaïques !

      Supprimer
    2. Oncle Jacques peut vous donner mon adresse mail si c'est possible.

      Supprimer
    3. C'est fait, Grandpas. Je vous souhaite de fructueux échanges.

      Supprimer
  7. Cher Jacques !

    Et alors quid de la Corrèze ou du Zambèze ?

    Plus sérieusement, moi même durant mes périodes d'adolescence au Cameroun où mon Père enseignait, je me remémorais mes manuels scolaires m'ayant enseigné les bienfaits des apports romains à notre civilisation gauloise devenue de facto gallo-romaine et avais donc du mal à comprendre une telle réciprocité intellectuelle plusieurs siècles plus tard en ces plus lointaines contrées ?

    Et il me souvient aussi un billet d'une éminente blogueuse, "Grain de Poivre", à priori en 2010, faisant allusion aux ex-A.E.F. et A.O.F., et l'absence alors de guerres ethniques avec ce terme ô combien impérialiste de "Pax Francia" ...

    Meilleures pensées voltaïques !
    (même si assoiffées ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au temps pour moi:
      "une telle "irréprocité" intellectuelle" !...

      Supprimer
    2. Ah, l'A.E.F et l'A.O.F, ces grandes taches roses sur nos cartes de géographie, remplacées par cette multitude de noms impossibles à se remémorer et dont finalement tout le monde se fout !

      Supprimer
    3. Plaisanterie (à moitié...) entendue de la bouche mêmes d'anciens combattants à Djibouti. "Avant d'être République de Djibouti, on parlait de "territoire Français des Afars et des Issas". T.F.A.I. Dis mon capitaine, tu sais ce que ça voulait dire?"
      "ah non, l'Ancien. Mais il va falloir me le dire, je suis impatient de l'apprendre!"
      "Tout est foutu après l'indépendance" suivi d'un immense éclat de rire...

      Popeye

      Supprimer
    4. Les ravages de la colonisation ont été tels en Afrique qu'entre 1950 et 2014 sa population est passée de 228 millions à 1 milliard 138 millions. Un véritable génocide !

      Supprimer
    5. Et hélas ici en Haute-Volta, tout comme dans nos/vos riantes citées banlieusardes, le niveau d'analphabètisation y a progressé dans des proportions similaires !...

      Supprimer
  8. Et permettez-moi de rebondir avec retard, certes mais faute de connexion internet durant quelques jours "suite aux revendication d'une certaine catégorie de personnels":
    "Si me l'sfr, j'boirais bien un verre de rouge !...

    RépondreSupprimer
  9. La colonisation efficace passe par l'extermination des premiers occupants comme cela se pratiqua en Amérique. Comme vous dites, nos ancêtres colonisateurs républicains ont manqué de cynisme, nous le payons très cher aujourd'hui car nous n'avons pas appris la leçon.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut dire à notre décharge que nous n'étions pas en mesure de peupler notre "Empire".

      Supprimer
  10. Votre blogroll à gauche je trouve ça un peu déroutant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'agit d'une ruse afin d'éviter qu'on ne classe ces blogs à droite !

      Supprimer