..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

mardi 17 novembre 2015

Seul le silence est grand

Les Français sont des héros au cœur farouche mais tendre. Rien ne saurait altérer leur indomptable courage. La preuve : ils continueront à aller au bistrot et en terrasse, s'il vous plaît ! Ils se rassemblent, font des minutes de silence, déposent fleurs et bougies, entonnent de ferventes Marseillaises, expriment leur unité, leur peine, leur résolution, sont abreuvés d'éditions spéciales, d'interprétations divergentes autant qu'indiscutables, bref : ILS FONT FACE. Leur chef de guerre, l'invincible Hollande, promet des actions formidables autant qu'aptes à écrabouiller l'hydre terroriste, envisage une modification de la constitution, décrète l'état d'urgence, largue des bombes, recrute des flics, etc. On va voir ce qu'on va voir et tout va changer.

Tout ça est beau, grand, admirable. Seulement, face à toutes ces manifestations, si j'étais terroriste, je me dirais que j'ai réussi mon coup au-delà de toute espérance. Donner un formidable retentissement à l'événement n'était-il pas le but de la manœuvre ? N'a-t-il pas été atteint ?

Quitte à passer pour un sans cœur, j'avouerai ne pas avoir été plus que ça ému par ce drame. Je conçois la peine , le deuil, des victimes survivantes, de leurs proches comme de ceux des défunts seulement je n'ai pas suffisamment d'empathie pour m'en déclarer profondément bouleversé.

Des attentats étaient prévisibles. Inévitables même, quelle qu'eût été la forme qu'ils eussent pris. Et il y en aura d'autres. On pourra être aussi Charlie qu'on voudra, être ému aux larmes ou déclarer un calme olympien, ça n'y changera rien.

Je ne sais pas comment on vient à bout du terrorisme. Je ne suis même pas certain qu'il soit possible de l'extirper car il s'agit d'une véritable hydre dont les têtes poussent et repoussent ici, là et ailleurs au gré des troubles locaux et que Paris continuera d'être à même de donner du retentissement à ses actions.

Plutôt que de déclarations tonitruantes, nous avons besoin de silence et d'actions. Lesquelles ? Contrairement à une immense majorité des Français, je n'en sais rien. J'espère que certains spécialistes en ont une idée et que s'ils se veulent efficaces il serait contre-productif qu'ils en informent tout un chacun.

Si je n'ai pas peint mon profil Facebook en bleu-blanc-rouge, si je n'ai pas assisté à la minute de silence organisée au village, si je ne me sens pas contraint d'afficher une peine infinie, c'est que je pense que la meilleure réponse aux terrorismes est de ne rien changer à sa routine. Une fois l'information communiquée, moins on lui consacrera de place, moins on relaiera les émois, plus on prendra des mesures rigoureuses et adaptées et plus les terroristes seront en échec.

Toutefois, pour que cela soit envisageable, encore faudrait-il qu'à la tête du pays se trouvent de véritables hommes d'état investis d'un minimum de confiance par un peuple adulte plutôt qu'une foule sentimentale se défiant de politiciens timorés autant qu'opportunistes.

22 commentaires:

  1. 3 de mes enfants étaient dans Paris au moment des faits et je peux que ce temps d'attente fut interminable.
    La vie a repris et ce n'est pas les rodomontades du faquin Hollande qui empêcheront les assassins de l' Etat islamique de continuer leur jeu de massacre.
    Mais prendre le métro ou faire des courses nr sera pas comme avant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour avoir vécu à Londres pendant des périodes d'attentats (moins meurtriers, certes), j'ai pu constater que très vite on oubliait les menaces.

      Supprimer
  2. Faire comme avant, c'est admettre qu'on subira d'autres attaques et que "même pas peur". Et tant pis pour les victimes. Faire comme hollande, c'est aller agacer un nid de frelons. S'occuper de nos islamistes, nettoyer les banlieues (pas au Karcher comme Sarko) et sévir quand il le faut, c'est à dire criminaliser l'islamisme comme on a criminalisé le néo-nazisme serait une meilleure solution.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me paraît certain qu'il y aura de nouvelles attaques mais je suis bien d'accord avec vous pour qu'on agisse pour les limiter.

      Supprimer
  3. Vous allez encore vous faire mal voir, vous…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, mais j'ai du mal à suivre les tendances prescrites.

      Supprimer
  4. Une "foule sentimentale" que chacun de nos politiques croit avoir gagné à sa cause, à force de discours et de larmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout cela n'est pas très sérieux.Avec le temps on verra qui aura convaincu...

      Supprimer
  5. Eh bien, je suis plutôt d'accord avec votre billet.
    D'accord avec le commentaire de Pangloss aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. .. et pour ce qui est de notre gouvernement, nous jugerons les hommes à l'ouvrage.

      Supprimer
    2. L'action semble avoir commencé à l'heure où je réponds...

      Supprimer
  6. Moi j'ai bien quelques idées de ce qu'il faudrait faire mais personne ne m'écoute.....
    Mais vous avez raison sur un point : il faut continuer comme avant.
    Heureux que vous repreniez le clavier entre parenthèses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Criez plus fort !

      Pour ce qui est de l'absence : on ne peut pas être au tableau électrique et au clavier !

      Supprimer
  7. "Heureux que vous repreniez le clavier entre parenthèses."le silence des collines était,faut bien l'admettre ,très inquiétant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien d'inquiétant, rassurez vous, mais refaire une installa tion électrique n'est pas une mince affaire.

      Supprimer
  8. Le "silence des collines" ne cachait-il pas le silence de l'amer ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d'amertume mais beaucoup de travail et peu d'intérêt pour les gesticulations politiques ambiantes.

      Supprimer
  9. D'aucunes trouvent le gland si rance ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est un peu bancale votre contrepèterie !

      Supprimer
    2. Certes, j'aurais du écrire "D'aucunes trouve que le gland est si rance" ...
      Mais pourquoi bancale, à cause de la Rance ?

      Par ailleurs comment dois-je apprécier ce qualificatif certes ponctuel après celui de "contrepèteries hasardeuses" de votre éminent collègue Grincheux Grave ?

      Supprimer
    3. "Seul le gland est si rance" eut été parfait...

      Sinon, il s'agissait d'un simple constat.

      Supprimer
  10. Je partage tout à fait votre manière de voir, je n'ai pas non plus peinturluré mon profil Face de Bouc et je trouve évidemment que tout le monde en fait trop...en revanche ceux qui doivent faire...on ne sait pas et c'est aussi
    bien comme ça. Toutefois je ne me sens pas le courage d'éviter d'en parler, ce serait trop dur. Mais vu le retentissement je ne fais courir aucun risque à la sécurité nationale.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer