..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

mardi 15 novembre 2011

Idée de réforme électorale





Si l’assemblée nationale doit refléter le corps électoral français,  une  catégorie, malgré son importance, n’est  pas du tout représentée : les abstentionnistes.

Il est courant de dire qu’ils constituent  le premier parti de France. Il lui arrive même, lors de scrutins particulièrement dénués d’intérêt d’obtenir la majorité absolue. Et malgré ça, aucun  élu. Vous me direz que les abstentionnistes constituent un groupe disparate. Certains ne participent pas au scrutin parce qu’ils n’ont pas que ça à foutre, d’autres parce qu’ils sont malades,  quelques uns parce qu’ils pensaient que les élections avaient lieu la semaine d’après, d’autres encore parce que c’est tous des pourris, etc. Il y a probablement plus de raisons qui font que l’on s’abstient  que de motivations pour voter pour tel ou tel candidat. N’empêche, dans une démocratie représentative digne de ce nom, ce ne serait que justice qu’ils aient des élus et cela à tous les niveaux.

Des élus qui ne se rendraient à aucun prix aux séances de leurs assemblées respectives pas plus qu’ils ne participeraient au vote. Ils resteraient chez eux, iraient à la pêche, ou se tromperaient de jour, enfin bref. Évidemment, ils toucheraient  leurs  indemnités. Il n’y a pas de raison. Ils n’auraient  cependant, pour des raisons évidentes,  droit à aucune compensation pour leurs frais de secrétariat ni de déplacement ce qui en ferait les élus les moins coûteux.

Petit problème cependant : comment déterminer qui serait l’élu abstentionniste ?  La solution est simple : on le tirerait au sort parmi les plus constants non-voteurs de la circonscription

Afin d’éviter qu’une assemblée ne se retrouve composée d’une majorité, voire d’une totalité de non-voteurs qui leur piqueraient leur place, les candidats se verraient contraints de proposer à leurs électeurs des programmes à la fois attrayants,  réalistes et clairement identifiables. Ça nous changerait.

4 commentaires:

  1. Good Morning Jacques,

    Les personnes votant "Blanc ou Nul" ne sont pas non plus pris en compte.

    Sur le procès verbal , les votes blancs sont bien inscrits mais ne sont pas pris compte dans les pourcentages du vote.

    Les candidats sont élus sur les suffrages exprimés et non sur la totalité des votants

    Petite explication.

    100 inscrits,60 votants et 50 suffrages exprimés.Le candidat A obtient 30 votes , le B 20.

    Le candidat ne sera donc élu qu'avec 30% des inscrits, nous sommes loin des 60 % annoncé avec force par certains dirigeant de parti.

    Si en plus , on considère que certains français ne sont pas inscrits sur les listes électorales, les résultats d'élection en pourcentage réel seraient catastrophiques et les caciques des partis feraient moins les coqs de basse-cour.

    RépondreSupprimer
  2. En voilà une idée qu'elle est bonne !
    Vous allez vous faire un tas d'amis dans tous les genres possibles, et Dieu sait s'il y en a !

    RépondreSupprimer
  3. Il y a sûrement des pétitions en ligne qui réclament la prise en compte du vote blanc (n'en déplaise à Lozès ^^)dans les pourcentages des résultats.
    Je signe à chaque fois.

    RépondreSupprimer
  4. @ Grandpas et Carine : on pourrait imaginer des députés "blancs" qui iraient voter blanc à l'assemblée... Quoiqu'ils seraient plus difficiles à désigner que les députés abstentionnistes.

    @ Mildred : Quand on a une idée VRAIMENT nouvelle, on est forcément critiqué.

    RépondreSupprimer

Les gentilles dames en blanc ayant de nouveau permis à certaine personne d'accéder à un appareil connecté à l'Internet, je me vois au regret d'activer la modération des commentaires, lassé que je suis de passer mon temps à supprimer ses inepties.Désolé pour mes fidèles commentateurs.