..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

lundi 20 août 2018

Pour une démocratisation du bain de foule

  
Quoi de plus agréable que de prendre un bain ? Qu'il soient de mer, de boue (que l'on prend étendu d'où l'importance de l'orthographe!), de bouche, de siège ou simplement de pieds, tout le monde ou presque apprécie les bains. Seulement il en est une catégorie dont peu de gens profitent : je veux parler des bains de foule. Pourtant quoi de plus simple à organiser ? Il suffit de disposer d'une foule (dont les effectifs peuvent être très réduits) et d'une personne qui tient le rôle du baigneur Normalement, les gens composant la foule se ruent vers le baigneur, lui serrent la main, lui disent un mot gentil (ou pas) et le cas échéant, quand ils en disposent , lui tendent leur enfant afin qu'il l'embrasse. Une fois le bain terminé, baigneur et foule rentrent chez eux ravis.


Dans ces conditions, on comprend mal pourquoi si rares sont ceux qui s'y adonnent. Des foules, on en trouve un peu partout : dans les hypermarchés le samedi, lors de matches de foot, les soirs de feux d'artifice, dans les meetings d'EELV, etc. On n'aurait donc que l'embarras du choix pour s'y baigner. Et pourtant... Choisissez un endroit très fréquenté, tentez d'y dire un mot gentil à chacun, d'y serrer des mains, d'y embrasser des enfants (même morveux) et vous verrez que les réactions du public ne seront pas aussi aussi enthousiastes que vous seriez en droit de l'attendre. Il y a une raison à cela : c'est que vous n'êtes probablement pas Président de la République. Il semblerait que seul ce genre de personnages puisse s'y livrer ce qui, dans la France du XXIe siècle, pays des Droits de l'Homme, est tout simplement inadmissible.


On me dira que le citoyen de base n'a pas non plus le droit d'aller s'installer à l' Élysée ou d'utiliser les voitures présidentielles. L'argument ne tient pas. En effet, qui d'entre vous accepterait que, sans y être invité, le président vienne coucher chez vous ou emprunte votre Clio pour partir en week-end ? Le bain de foule constitue donc un véritable PRIVILÈGE. Et c'est inadmissible. D'autant plus que c'est en vain que l'on chercherait dans la constitution de la Ve République un passage où le droit au bain de foule serait nié, voire simplement restreint.

Cela établi, trouver des solutions à ce déni de démocratie ne parait pas simple. On pourrait envisager de confier l'organisation des bains à des sociétés privées mais cela signifierait que seuls les nantis pourraient en bénéficier. De plus, l'enthousiasme de foules stipendiées manquerait de cette spontanéité qui fait tout l'intérêt de l'exercice. Alors que faire ?

Il me semble qu'avant tout une campagne de massive de sensibilisation du public s'imposerait. Car rares sont ceux qui réalisent à quel point le bain de foule constituerait un supplément de bien être. On a bien réussi à convaincre les masses que, privée de bains de mer ou de descentes à ski, leur vie serait bien terne alors, les faire rêver d'acclamations, de serrages de louches et d'embrassades ne devrait pas poser problème.

Resterait bien entendu, à fixer les modalités de mise en œuvre des dits bains. Je proposerais donc que soit organisé, à un niveau restant à déterminer, un tirage au sort parmi les citoyens inscrits sur les listes électorales et à jour de leurs contributions et autres taxes permettant à l'heureux élu de bénéficier d'un bain complet avec foule, ovations, contact manuel et bises enfantines. Nul doute que les gens se rendraient en masse à ces rendez-vous, persuadés qu'un jour viendrait leur tour. Ils jouent bien au Loto...


19 commentaires:

  1. quand je vois et j'entends ces pinpins qui sont massés là simplement pour " voir" le jupiter et lui serrer la pince, je désespère du genre humain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu y vas ! Désespérons seulement du genre français !

      Supprimer
  2. Clé anglaise ou multiprise ? Laquelle fait le moins de dégâts ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher leon, je commencerai par saluer la pertinence de vos interventions. Cela fait, je pense que tout dépend de l'intervention que vous comptez faire. En effet, clé anglaise et pince multiprise ont chacune leurs mérites. Malheureusement, utiliser l'une quand user de la première serait préférable peut s'avérer maladroit. J'attends avec une impatience non dissimulée que vous me précisiez la tâche qu'armé de l'une ou de l'autre vous aimeriez mener à bien.

      Supprimer
  3. Vous me donnez tous les avantages indus dont a bénéficié Benalla(et une maîtresse,en prime),je tue père et mère pour laver les pieds et baiser le fondement de notre président...

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais vous les tuez avec une clé anglaise ou une pince multiprise ?

      Supprimer
    2. Je tuerais père et mère pour...un bon mot, voulais-je dire et je laverai ses pieds,car je suis pêcheur et lui baignerait le derrière,parce que je suis le bon samaritain...

      Vendémiaire.

      Supprimer
    3. @ Vendémiaire : vous faites une fixette sur ce pauvre jeune homme et de plus vous semblez dénué de scrupules. Ce n'est pas bien ! Vos remords de dernière minute n'entraînent pas ma conviction.

      @Mildred : une grosse clé anglaise me paraîtrait mieux adaptée à la tâche en question.

      Supprimer
    4. Si ce n'est Benalla,c'est donc ton frère Macron...c'est vrai,quand j'ai quelqu'un dans le pif,je ne l'ai pas ailleurs...

      Vendémiaire.

      Supprimer
  4. De tous les bains évoqués, celui de foule est bien le dernier que je recherche. Pire, je le fuis -et, étonnamment, par hygiène personnelle. Mon âme doit être bien sale à se frotter si peu au genre (le genre, le genre...) humain !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme All West je crois que le bain de foule soit le pire rituel auquel un président se doit de sacrifier.
      Ça va ? ça va ? ça va ? ça va ? vous allez bien ? ça va ? Vous allez bien ? Ça va ?

      Supprimer
    2. Pourquoi écrivez-vous "se doit", Fredi ? Il ne doit rien ! Il le fait parce qu'il espère faire remonter ses sondages, faire oublier les "affaires" qui l'attendent, inciter les veaux que nous sommes à voter pour sa liste aux européennes et que sais-je encore ?

      Supprimer
    3. Ben c'est bien c'que j'dis au fond : il se doit d'être populaire.

      Supprimer
    4. @ Al : Je sens bien que c'est la jalousie qui dicte vos propos. Imaginez les joies ineffables que procure une foule scandant votre nom, tentant d'établir un contact visuel voire physique. Songez au bien être rare qu'on peut éprouver en prenant un selfie avec une grosse dame !

      @ Fredi : S'assurer du bien être de ses concitoyens n'est-il pas une tâche sacrée pour un président digne de ce nom ? Pourquoi en faire une corvée ?

      @ Mildred : Vous prêtez à M. Jupiter de bien basses pensées !

      Supprimer
    5. Cher Jacques, en remplaçant bien être rare auquel vous me proposez de songer par mal-être permanent, je suis d'accord avec vous.

      Supprimer
  5. Monsieur des Collines :

    Des bains de foule dans les meetings d'EELV ?
    Hum, pas possible. Sauf si vous vivez dans une autre dimension que la mienne.

    RépondreSupprimer
  6. Vous êtes décidément un homme de génie, celle-là personne jamais n'y avait songé!
    C'est pourtant évident, bon Dieu, comme disait Soupleix, mais c'est bien sûr!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, cher Nouratin, même si "homme de génie" est un peu exagéré !

      Supprimer