..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

dimanche 10 juin 2018

Mille excuses !

Voici bientôt un mois que je n'ai donné aucun signe de vie. Et pourtant, vie il y a ! Il se trouve que je suis complètement débordé. Dans le but de simplifier mes occupations jardinières, j'ai mis en vente, avec succès,  ma maison normande afin d'en acquérir une autre dont le terrain réduit nécessitera moins de soins et donc de temps. Seulement, cela implique un déménagement et, pour quelques semaines, l'obligation de m'occuper de trois maisons. Entre la fin des travaux en Corrèze, la mise en cartons de mes affaires, la remise en ordre de mon acquisition, je ne sais pas plus où donner de la tête que des bras. J'espère que d'ici une quinzaine de jours tout cela va se calmer. Je crains simplement que mon opiniâtre optimisme ne me fasse croire en un rapide apaisement de mon stress actuel. Quand les choses se seront tassées, j'espère revenir avec une constance renouvelée vers ce blog qui m'a depuis plus de sept ans permis tant d'agréables échanges.

8 commentaires:

  1. Et bien bon courage et à bientôt

    RépondreSupprimer
  2. Tout ces droits de mutation à régler,Macron vous félicite,vous n'avez pas attendu de savoir ce que votre pays pouvait faire pour vous...

    RépondreSupprimer
  3. N'ayez crainte, Oncle Jacques, nous saurons vous attendre !

    RépondreSupprimer
  4. Vous êtes tout excusé ! Comme l'ont scandé les ouvriers de la Fiat à l'issue des 4'33" de John Cage lors d'un concert organisé par leur comité d'entreprise : Bis !!!! Bis !!! (anecdote authentique).

    RépondreSupprimer
  5. L'essentiel c'est que vous ayez encore le goût à nous raconter vos aventures maître Jacques.

    RépondreSupprimer
  6. Ce n'est pas grave, nous attendons patiemment et vous souhaitons bon courage pou remplir / numéroter / vider les cartons

    RépondreSupprimer
  7. Au passage, si vous retrouvez, dans vos caisses, les papier de formulaires avec mots de passe -pour changer, le moment venu, la photo en tête de votre blog, par exemple, ce que l'on ne fait pas chaque matin- pensez à l'identifier visiblement (mais pas avec "mots de passe" écrit dessus, utilisez plutôt un truc passe-partout genre "glaces à la fraise".)

    Et pensez à vider le lave-linge, car c'est ce qui m'est arrivé lors du dernier déménagement auquel j'ai participé, le tout devant en plus monsieur et madame s'engueulant sur (la responsabilité du) le lave-linge plein -et je ne suis pas allé vérifier s'il était propre ou non, ni essoré ou pas. Agnès Jaoui pourrait porter la scène à l'écran. Nous avons également eu droit au compresseur et aux haltères, restés dans une armoire...)

    RépondreSupprimer
  8. Bon courage et à bientôt, nous y comptons tous!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer