..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

samedi 24 juin 2017

Ils ont un métier facile !

Les 29 et 30 janvier de l'an de disgrâce 2015 (depuis quelque années, la disgrâce est devenue la règle) , je publiais deux articles sous le titre « Pauvres députés ! ». J'y évoquais la longue et pénible ascension qui, hors parachutage, mène à la députation et à la lourde tâche de voter les lois de notre chère (au sens de « coûteuse ») république.

Mais ça, c'était avant. Adieu aux députés blanchis sous le harnois ! Les temps ont changé ! C'est aussi simple que de devenir président ! Inconnu hier, élu aujourd'hui ! Des centaines de nouveaux visages vont apparaître sur le trombinoscope du palais Bourbon. Certains de ces élus ont fait le buzz sur l'Internet : des vidéos les montraient bafouillant, répondant à côté de la question, bref laissant un brin sceptique quant à leur capacité à légiférer. Vaines inquiétudes ! En effet, j'apprends ce matin qu'afin de palier les éventuelles insuffisances de nos nouveaux élus , dans sa grande sagesse, le mouvement LREM organisait, ce week-end, un séminaire de formation de... ...deux jours !

Depuis que Dieu a fait don à la France d'un président thaumaturge, plus rien n'étonne. Mais là j'avoue en rester comme deux ronds de flan ! En deux jours, on va transformer des néophytes en pros. Vous en connaissez beaucoup de métiers dont on maîtrise ne serait-ce que les rudiments en deux jours ? Vous monteriez dans un avion dont le pilote ignorait tout de l'aéronautique deux jours plus tôt ? Vous achèteriez les remèdes d'un laboratoire dont les pharmaciens ont été formés en deux jours ? Vous confieriez la gestion de votre patrimoine à un notaire qui avant-hier était marchand de peaux de lapins ? Pour exercer la noble profession de charcutier, il vous faut passer un CAP ou un BEP soit trois ou quatre ans de formation. Pour le CAL (Certificat d'Aptitude à Légiférer), quarante-huit heures suffiraient-elles ? Il faut croire que oui. Ce qui reviendrait à admettre que n'importe quel con est en mesure de voter les lois.

J'en suis à me demander si le casting des candidats LREM (La République d'Emmanuel Macron) n'a pas été mené de manière à recruter de parfaits incapables à qui on ne demandera pas d'élaborer des lois mais simplement de voter les textes présentés par les techniciens qui savent. Peut-être ai-je mauvais esprit ?

17 commentaires:

  1. Je souscrit à votre dernier paragraphe. Macron en bon président jupitérien qu'il est, veut une assemblée à sa botte. En face de lui, il n'y a plus guère d'opposition. On peut dire tout ce qu'on veut de lui, mais c'est un fin politique.

    RépondreSupprimer
  2. Et même la nana élue je ne sais par quel magouille dans mon quartier appelle à faire un pétition pour " niquer la France " on sent là des dispositions certaines pour être une élue de choc !

    RépondreSupprimer
  3. « Vous en connaissez beaucoup de métiers dont on maîtrise ne serait-ce que les rudiments en deux jours ? »

    J'en connais au moins un : celui qui fut le mien…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous vous vantez !

      Supprimer
    2. S'il se vantait, vous lâcheriez ce "garde à vous".

      Supprimer
  4. Qu'attendre de députés pour qui "Nique la France" est devenu un slogan comme un autre ?
    Se faire niquer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jean

      Cette fois j'ai compris : vous voyez que quand vous avez décidé d'écrire en français, vous y arrivez très bien !
      Au fait vous avez dit quoi de si intelligent sur ce texte, qui m'aurait échappé ? ?

      Supprimer
    2. Qu'il était vraiment très intéressant, Madame.

      Supprimer
    3. Et j'ai aussi ajouté quelque chose dont il se trouve que je m'en souviens très bien et que vous pourriez sans doute me rappeler aussi, je suppose?

      Supprimer
  5. Bonjour,
    C'est à peu près le temps qu'il faut pour maîtriser une photocopieuse. Tout le monde sait ou devrait savoir que c'est la fonction de nos "zélus du peuple"... voter une loi déjà décidé par la "Commission européenne", dont les membres ne sont pas élus sous la pression des lobbyistes, après consultation du Parlement Européen dont les membres sont élus.
    M'est avis qu'ils se moquent tous de la progression des abstentions, puisque le pouvoir n'est plus dans les bulletins de votes...

    RépondreSupprimer
  6. L'occasion de nous remémorer deux propos de Michel Colucci (non pas dans la colle ...) :

    - les députés, une moitié sont bons à rien, l'autre prêts à tout !

    - et tout ça parce qu'une poignée d'imbéciles a réussi à être moins cons que le reste !
    Y'a pas d'quoi se vanter ...

    Dominique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous vous êtes pris un vent Dominique...
      Colucci pas dans la colle faut dire que vous nous avez habitué à mieux !

      Supprimer
    2. Fredi, arrêtez de vous borner à faire votre rosière à tout bout de champ !

      Supprimer
    3. Bien Mme Husson !

      Supprimer
  7. Mais non, vous avez tout à fait raison, les députés ne sont là que pour voter les lois que les gens qui savent les faire préparent. Il leur suffit donc de savoir appuyer au bon moment sur le bon bouton, ce sont des choses que l'on apprend aisément en deux jours, même si l'on est macronniste.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer