..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

lundi 25 avril 2016

Mission accomplie !

Me voici de retour en Normandie pour une petite semaine avant de retourner en Limousin en compagnie de ma fidèle Nicole et de la vaillante Elphy. Le bilan d'un mois de séjour est positif. Je n'ai bien entendu pas réalisé tous les travaux prévus car les programmes que je m'assigne sont toujours irréalisables même en y travaillant matin et soir et 7 jours sur 7.

Toutefois j'ai pu pour une somme dérisoire faire démousser mon toit et réparer mes gouttières.



Ensuite j'ai passé poutres et plancher du grenier au Xylophène avant d'y dérouler de la laine de verre de 20 cm d'épaisseur :


Le plus gros défi était d'installer sur l'ancien plancher à la fois bien pourri par endroits et présentant d'énormes inégalités de niveau un nouveau sol en OSB 3. Pour ce faire, je dus confectionner quelques centaines de cales d'épaisseur diverses :


J'utilisai également dans les endroits les plus creux des chevrons :


Je commençai par le salon et après bien des efforts parvins à ceci :



Ensuite vint le tour de la cuisine :


Puis celui des deux chambres :



L'immense cheminée de la cuisine fut dûment bouchée afin d'éviter les pertes de chaleur :


Tout cela était bel et bon, mais le terrain réclamait lui aussi quelques soins. En effet, il était envahi de hautes herbes, de ronces, de lierre et aussi y poussaient ici ou là de jeunes tilleuls :


Armé d'une débroussailleuse, je réduisis la hauteur de l'herbe et achetai une tondeuse à gazon pour finir le travail. Le terrain retrouva une apparence plus ordonnée :



Tandis que lierres, ronces, bois morts et tilleuls connurent la fin qu'ils méritaient :







Au programme de la prochaine campagne de travaux : installation de prises (électricité et télévision), isolation des murs et, si j'en trouve le temps peinture des fenêtres, portes et volets. L'ennui ne me guette pas !

20 commentaires:

  1. quel boulot, quel courage et que de dons ! quand je pense que l'homoconjointus n'est pas foutu de planter un clou....enfin bon, il sait déchiffrer une partition de Mozart, mais c'est pas particulièrement utile dans la maison

    RépondreSupprimer
  2. Rien que de lire tout vos travaux, je suis épuisé, votre second prénom, ce n'est pas Hercule.
    Sacré travail.
    Respects.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, comme bien des Bretons, c'est Marie !

      Merci de vos encouragements !

      Supprimer
  3. Et tous ces efforts pour avoir François Hollande comme député ou simple voisin en 2017 !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crains qu'il ne me soit d'aucune aide.

      Supprimer
    2. Et quand vous aurez fini, vous achèterez une autre maison ?

      Supprimer
  4. Mais...
    C'est un véritable massacre ce sol !
    Vous comptez le recouvrir de linoléum ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand à boucher une cheminée c'est tout simplement criminel !

      Supprimer
    2. Un massacre ? Il est vrai que le plancher précédent était authentique : mangé aux vers, pourri d'humidité et tellement incliné qu'on avait l'impression d'être soûl quand on y marchait. Didier Goux quand il vint dîner avait craint de passer au travers !

      Je compte le recouvrir de lames de PVC adhésives dans le salon et la cuisine et de moquette dans les chambres.

      Pour ce qui est de la cheminée, il s'agit d'un cantou réaménagé avec une ouverture si vaste qu'elle rendait la pièce inchauffable. Passer un seul jour de gel dans la pièce permettait d'en apprécier tous les avantages. En revanche, je compte déboucher celle du salon en espérant qu'elle fonctionnera...

      Supprimer
    3. décidément, tout y passe.

      Supprimer
  5. Bonjour Monsieur des Collines :
    Je pense que vous vous êtes cloné en plusieurs exemplaires pour pouvoir faire toutes ces tâches.
    Il n'y a pas d'autre explication possible ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous m'avez démasqué, Ana Maria ! Je suis en effet plusieurs !

      Supprimer
  6. Quel homme et que de talents. Encore bravo J-J S

    RépondreSupprimer
  7. Je me demande si votre "fidèle Nicole" est dans le même état d'esprit vous concernant, que ma sœur qui a le bonheur d'avoir épousé un bricoleur aussi, et qui dit parfois en soupirant : "Je rêve d'être sa boîte à outils, parce qu'elle, il est toujours plongé dedans!"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soyons raisonnables : si votre beau-frère passait autant d'heures plongé dans votre soeur, ne s'en lasserait-elle pas ? Et puis à mon âge...

      Supprimer