..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

dimanche 8 octobre 2017

Le juste prix




Une chose m'étonne sur Le Bon coin : l'énorme disparité des prix. On peut y voir des objets identiques proposés par l'un à 50 € et par l'autre à 200 €. Ça me laisse pantois. Qu'est-ce qui peut pousser une personne à croire qu'il pourra vendre quoi que ce soit au double ou au quadruple du prix qu'affiche un autre vendeur ? Ne renseigne-t-elle pas sur les prix pratiqués sur le site ? Ne veut-elle voir que ceux qui encouragent sa folie ?

Il faut bien se le dire : si un objet ne part pas très vite, s'il ne provoque aucune demande de renseignements, si l'annonce n'est regardée par personne, c'est qu'on propose un bien qui n'intéresse personne ou que son prix n'est pas adapté. Je conçois que vendre pour une poignée de cerises la magnifique salle à manger « Louis XV » en merisier que l'on a acquis à un prix très élevé soit un crève-coeur. De même, vendre une voiture dont on a changé l'embrayage, le moteur, refait les freins, changé les pneus au même prix qu'un même véhicule sur lequel le propriétaire n'aurait fait pratiquement aucun frais est frustrant. C'est qu'on aimerait sinon récupérer sa mise du moins limiter les dégâts. Et on a tort car la seule chose qui compte c'est le prix du marché. Il est bien triste que peu de gens rêvent aujourd'hui de ces armoires normandes qui se négociaient à prix d'or quelques décennies auparavant, il est bien dommage que l'on ait bien du mal à vendre une voiture sans moteur ni freins. Mais l'acheteur est égoïste et se fout bien de ce que vous a coûté telle ou telle chose : il veut payer un prix minimum pour le meilleur des objets. C'est tout.

J'ai de nouveau fait l'expérience de cette réalité en mettant en vente mon magnifique break Focus (un peu plus de 15 ans, seulement 181 000 km, bref comme neuf). J'ai regardé les offres concernant des modèles similaires à ce véhicule et me suis aligné sur les prix les plus bas. Mon idée n'était pas de le vendre le plus cher possible mais de m'en débarrasser au plus vite. Le moins qu'on puisse dire c'est que ça a marché, vu qu'en moins de 48 h l'affaire était conclue. Si je n'avais pas été homme de parole, il serait parti en moins de vingt-quatre heures. J'avais prévu une marge de négociation : mes deux acheteurs potentiels n'ont même pas suggéré une réduction. Je pense même que si j'avais été plus âpre au gain, j'aurais pu la vendre plus cher. En effet, après qu'un client m'eut dit qu'il était intéressé et qu'il viendrait le chercher le lendemain, un autre vint le voir l'après-midi même, l'essaya, fut conquis et me proposa un paiement immédiat en espèces. Seulement, ayant assuré le premier que je le lui réservais, il était hors de question que je ne m'y tienne pas. Je ne pus qu'assurer le deuxième qu'en cas de non-vente je le contacterais. La vente se fit, j'en prévins l'amateur malheureux.

Il n'est pas toujours suffisant de s'aligner sur le prix le plus bas (à qualités comparables) que l'on a constaté. Encore faut-il qu'à ce prix l'objet ne soit pas resté des semaines sans acquéreur. Car rien n'interdit de penser que d'autres, similaires, se sont vendus rapidement et que le juste prix est inférieur au minimum constaté.

Ainsi, j'ai pu, en dehors des frais d'entretien normaux, bénéficier d'un véhicule fiable plus de sept ans durant pour un prix de 2700 € ( une fois le prix de revente déduit du prix d'achat). C'est raisonnable, non ?


12 commentaires:

  1. Je connais une jeune Américaine, venue faire des études de français chez nous, qui s'est acheté, sur nos conseils, à un ami, plus ou moins garagiste, une 2CV pour la modique somme de 5 000 francs anciens, qui a roulé toute l'année scolaire avec, à travers la France entière, et qui, avant de repartir pour les USA, l'a revendue au même plus ou moins garagiste, pour la même somme de 5 000 francs.
    Il est vrai qu'à l'époque il n'y avait pas de Bon Coin, il n'y avait que de bons amis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je pense qu'en 1969 j'ai acheté ma première 2 CV 10 fois plus cher !

      Supprimer
  2. Je crois que les écarts sont encore hallucinants pour les livres d'occasion, tant chez Amazon que chez Price Minister. Il m'arrive de voir des écarts d'1 à 50 pour le même volume exactement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Erreur Monsieur Goux : 1cl et 50cl ce n'est pas le même volume !
      Bon cette brillante intervention m'ayant assoiffé, j'm'en vais me r'servir un pastaga ...

      Dominique

      Supprimer
    2. Le pastis n'est admissible qu'en été ! Passé le 22 septembre, c'est de l'alcoolisme…

      Supprimer
    3. C'est faire abstraction du fait que Dominique, résidant au Burkina-Faso,vit un perpétuel été !

      Supprimer
    4. Haute-Volta, cher hôte ...

      Dominique

      Supprimer
  3. Les véhicules d'occasion se vendent pas trop mal, surtout lorsque le prix est inférieur à 10 000 euros, mais les meubles en bois, c'est une toute autre affaire, si vous avez quelques conseils avisés, je suis preneur...

    RépondreSupprimer