..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

dimanche 15 décembre 2013

Inversion des valeurs !



Dans un temps où tout change, où ce qu’on avait, au fil des siècles, établi comme des valeurs se voit ravalé au rang de fautes, il nous semble anormal que les lexies figées (ou expressions populaires) continuent de véhiculer des stéréotypes dépassés reflétant les a priori d’une civilisation moribonde dont la prochaine disparition réjouira les meilleurs d’entre nous.  Il est donc grand temps de faire subir au vocabulaire un salutaire aggiornamento.  

C’est animé par ce souci de modernité que je soumets à votre examen ces quelques expressions modifiées. N’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions.
Rigolo comme un pape
Une jeune baderne
Une rombière d’âge moyen
Triste comme un pinson
Riche comme Job
Pauvre comme Crésus
Waterloo riante montagne
Une rébarbative soubrette
Un vieux cadre apathique
Brun comme les blés
Lent comme l’éclair
Dissimulateur comme l’or
Émacié comme une loche
Gras comme un coucou
Suave comme chicotin
Une oisiveté de romain
Être malade comme un charme
Inconnu comme le loup blanc
Noir comme un cierge
Sobre comme un cochon
Modeste comme Artaban
Lourd comme un oiseau
Faible comme un turc
Fragile comme le Pont-Neuf
Malin comme la lune
Populaire comme Hollande

33 commentaires:

  1. Le mieux étant de tout remplacer par un pingouin.
    Malin comme un pingouin,
    Pédé comme un pingouin,
    Etc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en effet une idée. On pourrait cependant, en bon réactionnaire, tout remplacer par Père Noël.

      Supprimer
  2. Excellent !
    Mais vous oubliâtes:
    "à laver la tête d'un blanc on perd sa lessive".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas cet aphorisme, que j'essaierai de retenir tant il me semble de circonstance. Mais... Ne s'agirait-il pas encore d'une (sombre) allusion à notre sinistre garde des sots ?

      Supprimer
    2. Il est vrai que le lavage des cerveaux blancs est un échec complet...

      Supprimer
    3. Vu sous cet angle, cher Jacques, fût-ce depuis vos collines (elles vous confèrent décidément une hauteur de vue qui dépasse celle du socialiste)...

      Supprimer
  3. Frais comme un chameau.

    Dur comme bois

    RépondreSupprimer
  4. Glisser sur une peau de singe.

    Coach Berny

    RépondreSupprimer
  5. Je ne résiste pas à l'envie de vous faire part des trouvailles d'un ami Facebook, Gabriel Cloutier :
    Sobre comme un Polonais,
    Hetero comme un phoque,
    Ennemis comme cochons,
    Gentil comme une teigne,
    Triste comme un pinson (un fourneau),
    Confiant comme un pou,
    Intelligent comme un âne,
    Buveur comme un chameau
    Bavard comme une carpe,
    Laid comme un astre,
    A méchant chat, méchant rat,
    Qui offre un oeuf, offre un boeuf,
    Mal bien acquis, profite toujours,
    C'est laid un village le jour,
    Jean qui rit et Jean qui grogne,
    ...

    RépondreSupprimer
  6. Petite référence culturelle : Tino Rossi, dans un de ses films à succès des années trente : "La lune est triste ce soir, et moi, je suis comme la lune !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent ! Je pense que la réplique était piégée, quand même !

      Supprimer
    2. Le bien mal acquis ne profite qu'après....
      Il faut juste un peu de patience et un brin de discrétion pour profiter.

      Popeye

      Supprimer
    3. Mal bien acquis profite toujours !

      Supprimer
  7. Pierre (Moscovici) qui roule (les contribuables) n'amasse pourtant point mousse.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai rigolé comme un type qui se tient droit comme un Z!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  9. Bénit soit qui bien oublie.
    Tant va le génie au vin qu'à la fin, il revient.
    Deux "donne" valent mieux qu'un "tu l'auras pas".
    Qui déteste mal caresse bien
    .

    Et avec l'aide de monsieur Larousse® :
    A beau dire vrai qui vient de près.
    Rareté de maux nuit
    .

    et ma prèf' :
    Le paradis est tapissé de moquette murale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellente contributions (comme ne dirait pas Moscovici) !

      Supprimer
  10. J'avoue qu'en ce jour où, le brouillard aidant, la déprime saisonnière se renforce, toutes ces contributions m'ont bien fait rire (ou pleurer comme qui a le dos bien droit)! Merci à tous et continuez !

    RépondreSupprimer
  11. Toute fainéantise mérite salaire
    Faute de bananes on mange du singe (corned-beef)

    - Prendre le même avion ?
    - Mais vous n'y pensez pas, ces deux là sont comme cul et chapeau !

    RépondreSupprimer
  12. Myope comme un aigle

    Il est connu comme le loup noir

    Il est bête comme un singe.

    RépondreSupprimer
  13. Et à ceux qui auraient (un peu trop) hâte de voir le Président que l'univers nous envie dispenser ses grâces au reste du monde, justement, car c'est pas joli-joli de garder pour soi un si beau cadeau fait par Dieu à la France (qui, bien que fille ainée de l'Église, n'en demandait pas tant) :

    Rien n'arrive à qui sait attendre

    RépondreSupprimer
  14. Je ne résiste pas au plaisir de citer Sylvain Tesson, dans son petit livre intitulé "Aphorismes dans les herbes et autres propos de la nuit" :
    - Les chiens n'aboient plus : la caravane lasse
    - Sur les revolvers, il faudrait inscrire "tuer fume"

    RépondreSupprimer
  15. Moi j'aime bien le truc de Waterloo^^^^^

    A prononcer Waterlou (comme Abba)

    RépondreSupprimer
  16. Souffler le tiède et le tiède conviendrait parfaitement au mou président que le monde entier nous envie.

    RépondreSupprimer
  17. Cher Jacques, il va falloir clore les commentaires de ce billet si vous ne voulez pas les voir s'enrichir de contributions aussi brillantes que celle-ci :

    Naitre et être, telle est la réponse.

    RépondreSupprimer
  18. Chose promise, chose perdue (proverbe socialiste s'appliquant à la croissance, à l'inversion de la courbe du chômage, à la maitrise des dépenses publiques...)

    Mes meilleurs vœux à vous, cher Jacques.

    RépondreSupprimer
  19. Incroyable, mais Vrai Dieu est toujours Grand. Après plusieurs rejets de ma demande par la banque, j'ai bénéficié d'un prêt grâce à une dame bien honnête . Pour en savoir plus, veuillez simplement prendre contact avec elle par e-mail au : marilinetricha@mail.ru elle offre des prêts de 3 000€ à 3.000.000€ à toute personne capable de le rembourser avec intérêt à un taux faible de 2 % ne doutez pas de ce message. C'est une parfaite réalité. Faites passer le message à vos proches qui sont dans le besoin.
    le remboursement commence 5 mois après avoir reçu votre crédit
    Que Dieu vous bénisse.

    RépondreSupprimer