..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

samedi 14 mai 2016

« On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans... »

Quel con ce Rimbaud ! Ou alors c'était vrai à son époque, avant le Progrès. Ça le demeurait du temps de ma lointaine (et folle) jeunesse. Aujourd'hui, nos merveilleux jeunes sont sérieux. Limite austère.

Or donc, du temps de Rimbaud et du mien, la jeunesse avait des aspirations futiles:boire des bières et tomber amoureux pour un oui voire un non. Heureusement, les choses ont changé. Les jeunes de 2016 sont préoccupés par de VRAIS problèmes. Ce qui les hante, c'est le Code du Travail. Y toucher les rend fous. Ainsi, nos lycéens se mobilisent-ils contre la loi El Khomri.

Comme je les comprends ! Ils sont habités du noble désir de conserver les droits acquis de haute lutte par leurs anciens. S'il faut pour cela casser des vitrines, ils y sont prêts. S'il faut veiller debout, ils le feront. S'il faut se priver des enseignements de leurs vénérés maîtres, ils courront le risque d'arriver moins bien armés aux terribles épreuves du bac.

On ne peut qu'être admiratif face à une telle résolution comme à la maturité qui la motive. Quand je pense qu'à leur âge et même jusqu'aujourd'hui je me suis foutu du droit du travail comme de l'an quarante ! J'en suis encore à penser que l'important c'est de trouver du boulot. Si les conditions ne conviennent pas, ce qui arrive, soit on laisse tomber, soit on s'y résigne, faute d'autre choix. Je le répète : j'étais con, je le suis resté et je n'en ai qu'à peine honte...

Nos jeunes, eux, voient l'avenir, le veulent radieux parce qu'encadré par de bons textes. De nos jours, à dix-sept ans, on compte ses points-retraites et on se soucie du confort des EHPAD : on est responsable.

A moins qu'on n'en ait pas plus à cirer que dans le temps, qu'on joue à se prendre au sérieux en étant manipulé par des syndicats dont les cortèges étiques ont grand besoin de supplétifs.

21 commentaires:

  1. Nous serons donc deux car durant ma coquine jeunesse et maintenant ma futile vieillesse, mes aspirations sont toujours les mêmes:boire et manger, dormir si j'ai encore du temps.
    Je regarde moins les filles, non pas qu'elles ne m'intéresse plus mais l'âge fait son office.
    Quant à mes points retraite, je ne sais toujours pas où j' en suis.
    Je partagerais votre avis sur le besoin de petits soldats des syndicats.
    Je pense un jour que ces derniers iront dans les maternelles et les crèches pour se fournir en piétaille .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes bien d'accord !

      Et peut-être un jour recruteront-ils dans les crèches...

      Supprimer
  2. C'est quoi ces EHPAD ? Encore un truc qui m'aura échappé. Bref, il y a des gens, quels que soient les efforts qu'ils y consacrent, n'arriveront jamais à atteindre le sérieux de certains autres chez qui il semble être acquis dès la naissance et peut-être même avant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des Établissements Hospitaliers por Personnes Agées Dépendantes. Leur fonctionnement est une question propre à préoccuper tout lycéen (et collégien) responsable.

      La maturité de notre jeunesse est acquise sur les bancs de l'École Républicaine où leur sont enseignées les valeurs du même tonneau.

      Supprimer
  3. Et vos côtes, ça va mieux ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça s'améliore de jour en jour : je goûte de nouveau aux plaisirs des quintes de toux matinales sans souffrir du fameux "coup de poignard".

      Supprimer
    2. Ces quintes de toux matinales devraient vous alarmer plus que le "fameux coup de poignard" !

      Supprimer
    3. Après cinquante et quelques années de tabagisme intensif, rien d'étonnant à avoir une légère bronchite chronique.

      Supprimer
  4. Mais non, on n'est pas sérieux. Si on l'était, si on réfléchissait un peu, si on prenait le temps de réfléchir avant de penser, on se rendrait bien compte qu'on est manœuvré.

    RépondreSupprimer
  5. Permettez-moi pour une fois Cher Jacques de m'élever en faux, de m'indigner, voir même de réclamer un droit de réponse, de réclamer un boycott de soutien des autres commentateurs (euh non, pas Denis Baupin ...) en attendant l'étape ultime et tellement galvaudée (sauf sur ce sujet)de la CEDH:
    "En quoi aspirer à boire une Fischer serait-il futile ?"
    Votre seul échappatoire Cher Hôte, répondre à cette question par une copie digne du "bac de philo" de nos jours, à moins que vous ne préfériez la question suivante:
    "Changer de futal dans une futaie, fut-elle limousine ou normande, est-il un acte futile ?"

    RépondreSupprimer
  6. C'est vrai que heureusement que l'on a les retraités pour se déclarer les plus heureux en France. Ils ont ainsi en commun l'optimisme et la bonne humeur de nos amis du continent africain: no stress, "tout s'organise" comme on dit là-bas dans les pays les plus pauvres.

    En attendant, on se félicite bien qu'il y en ait encore une petite poignée de 26 millions de Français, qui se lèvent le matin, se stressent face au patron et aux collègues concurrents qui vous harcélent sur la qualité de vos compétences.
    C'est vrai que pour eux qui ramènent un peu de finance à la France, bénéficier d'une fin de CDD tous les deux ans, avoir le bonheur d'aller quêter un job parmi toutes ces offres sans candidats aucun auprès d'un patron, faut l'envisager sans stress et avec le sourire s'il vous plait. C'est sûr.

    Et si on envisageait le paiement des retraites en CDD, renouvelable au mérite ?

    Bien à vous. Bon rétablissement. Pas trop cher encore l'hopital j'espère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour être franc, voir même désagréable mais assumé, je n'aime pas plus les "anonymes" que beaucoup de "pseudos" (Allo, allo, Boutfil ? Y'a le téléphon qui son ...) de fait de par le principe ...
      Ceci étant écrit, alors allons-y:
      "Nos amis du continent africain", sont-ils vraiment des amis ?
      C'est vrai qu'ils sont plus souvent strass que stress !

      Supprimer
    2. Vous n'aimez pas Romain Gary donc...
      Et tant d'autres écrivains ou journalistes !

      Supprimer
    3. Soyez un peu logique, cher Anonyme : défendre le code du travail et préconiser une retraite en CDD ne l'est pas. J'ai déjà expliqué ici pourquoi j'étais pour la flexibilité dans l'emploi. Je n'y reviendrai pas mais mon expérience professionnelle un peu chaotique m'a donné l'occasion de réaliser les inconvénients que présentent les emplois stables. Si ça vous intéresse, vous pouvez lire ça : http://vudescollines.blogspot.fr/2016/03/parlons-flexibilite.html

      Supprimer
    4. Fredi M.
      Comme l'écrivait récement fort justement Grincheux Grave, Elvis Presley et Charles Trenet ont fait de plus qu'honnête carrières artistiques sans pseudonymes ...

      Supprimer
  7. 17 ans c'est l'âge idéal pour se faire embrigader et nos politico-syndicalistes-gauchiards s'y entendent à merveille...dommage pour les flics qui se font démolir la gueule à coups de barre de fer...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La jeunesse manque d'expérience c'est pourquoi on en fait aisément de la chair à canon comme des révolutionnaires (y compris en peau de lapin).

      Supprimer
    2. Pardon mais cet anonyme a quand même un peu raison :
      Je doute que sa retraite à venir lui offre les joies de se blesser en restaurant sa maison de campagne.
      J-E vous êtes un retraité heureux, grand bien vous fasse, mais vous faites partie de la queue de comète qui peut encore profiter d'un système qui vous fut avantageux.
      N'oubliez pas les autres à venir.

      Supprimer
  8. Je ne comprends pas. On donne à ces jeunes la possibilité lorsqu'ils auront créé leurs entreprises et seront devenus patrons d'embaucher et de licencier avec plus de souplesse en fonction du carnet de commandes.
    Et ils ne sont pas contents.
    Au fait quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi la plupart des manifestants et grévistes se trouvent dans la fonction publique qui n'est pas concernée par cette loi travail.

    RépondreSupprimer
  9. On n'est pas sérieux quand on a 77 ans, et plus aucune de ses dents.
    Mais au moins on a une belle retraite que les jeunots nous envieront encore longtemps…
    De plus,ils auront la chance de travailler jusqu'à 75 ans, puisque le travail c'est la santé.
    Et puis ils ne finiront pas, d'un cancer du poumon, vu qu'ils ne fumeront plus, grâce au paquet où l'on ne verra plus ni cow-boy ni chameau… tout fout le camp mon bon monsieur…
    D'ici à ce que tous ces jeunes prétentieux refusent de mourir…
    mais je ne m'inquiète pas trop : on les aura à la famine, le manque d'eau potable, la pollution généralisée !
    Ouf ! L'avenir ne manque pas de malheurs…

    Surtout n'allez pas en EHPAD, débrouillez-vous pour mourir avant… c'est trop pourri ces machins là !
    Foi de petit vieux qui a vu sa belle-mère y crever…
    Pour ma part, mes parents ont eu l'élégance de mourir rapidement. J'ai bien pu profiter de l'héritage !

    RépondreSupprimer
  10. Pas de billet depuis le 14 mai ! Pas de réponse de votre part depuis le 15 mai ! Devant ce silence, souffrez que nous soyons inquiets à votre sujet et ayons besoin d'être rassurés.

    RépondreSupprimer