..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

vendredi 21 novembre 2014

Les leçons d'étymologie du Professeur Manoukian




Je rappelais dans un billet publié en juillet dernier que je m’enorgueillissais d’avoir suivi les cours du département linguistico-sociologique de l’École Rosaellienne Réunifiée d’Études Universitaires et de Recherche Scientifique (E.R.R.E.U.R.S.).

Tandis que je descendais au bourg voisin afin d’y acheter de quoi finir de déglinguer une santé déjà chancelante, j’eus la joie de constater que parmi les nombreux disciples de mon alma mater il s’en trouvait d’éminents. Ainsi, M. André Manoukian illustre musicien, arrangeur, animateur (radio, télé, Franprix) est sans aucun doute l’un d’entre eux. En effet, lors de sa présentation d’un artiste (ici de 19’ 15 ‘’ à 23’ 30’’)  au mérite très certainement immense, il se lança, afin de mieux éclairer notre lanterne dans des explications où apparurent la notion de spleen baudelairien et le vocable troubadour.

De ces deux mots qui concourraient à décrire le talent du chanteur, il nous donna l’étymologie. Pour le premier, il le fit remonter au grec  σπλήν qui désignait la rate. Soit, mais sans aller chercher si loin il eût pu de contenter de signaler qu’il s’agissait d’un simple emprunt à l’anglais d’un mot ayant un temps eu le sens de mélancolie. 

Mais c’est lorsqu’il se mit à expliquer l’origine de troubadour que son Rosaellisme s’affirma. En effet, il lui attribua pour origine le mot arabe Tarab (Lequel fait référence au sentiment d'élévation qui naît de la combinaison de la poésie, de la musique et de l'interprétation émotionnelle) associé au suffixe occitan –dour qu’il traduit par « celui qui sait ».  Le troubadour est donc, selon M. André « celui qui sait provoquer l’extase ». Mesdames, si vous en croisez un… Ce faisant, il infligeait un mérité camouflet aux pseudo-philologues qui ont depuis des siècles rattaché ce mot au bas-latin tropare signifiant composer (un poème) ou inventer. Ces gens de piètre savoir en faisaient l’équivalent provençal du trouvère en langue d’oïl ! N’importe quoi !

Un tel rétablissement de la vérité, mérite au moins le Rosaelle d’or de l’E.R.R.E.U.R.S. ! Qu’attend-on pour le lui décerner ?

Accessoirement, ça m’incite à écrire sur la musique domaine où je ne connais rien.

Puisque vous avez eu la gentillesse de lire jusqu’au bout ce passionnant petit billet, vous méritez une récompense :

  
Le cerisier-fleur connaît deux périodes de gloire une au printemps (en rose) et celle-ci, camaïeu d'orange, en automne

15 commentaires:

  1. Merci pour cette magnifique photo que je mets tout droit en écran d'accueil.
    "Le troubadour est donc, selon M. André « celui qui sait provoquer l’extase ». Mesdames, si vous en croisez un..."
    Jamais croisé un seul, où sévissent-ils?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mettre le portail de J-E en fond d'écran, n'est-ce pas pousser l’idolâtrie un peu loin ? :)

      Supprimer
    2. C'est beau, non? Ça me suffit.

      Supprimer
    3. Merci d'apprécier, chère Orage. Plus de capchas ?

      Supprimer
    4. Non, pourvu que ça dure!

      Supprimer
  2. Le plus beaux diplômés d'ERREURS:
    - Islam veut dire Paix
    - République et Démocratie, c'est pareil
    - L'immigration est une chance pour la France
    - Le climat se réchauffe à cause de l'homme
    - Si c'est son ressenti, c'est que c'est vrai
    - Le niveau de l'école monte
    - Le vrai atout de la France, c'est son service public
    - Le modèle social français est envié dans le monde entier
    - Ce n'est pas cher, c'est l'Etat qui paie
    - La seule solution, c'est d'aller vers plus d'Europe
    - etc... (et répéter ad nauseam)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas, l'erreur serait humaine ...

      Supprimer
    2. @ Droite d'avant : L'ERREURS s'occupe surtout de linguistique...

      Supprimer
  3. Pour tous ceux qui auraient été un peu déçus par la photo du cerisier (sur fond de portail) pour conclure ce billet, je propose cette chanson d'un vrai troubadour des temps modernes, un qui a l'air de savoir ce qu'extase veut dire :

    http://www.youtube.com/watch?v=9vMvRyDIeSM

    RépondreSupprimer
  4. Il faudrait demander son avis à Georges.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense pouvoir sortir autant d'âneries sur la musique que Manoukian en linguistique. C'est pourquoi je m'abstiens .

      Supprimer
    2. Le cheikh (est ...)21 novembre 2014 à 18:08

      Quel Georges ?
      Benson ou of Sète ?

      Supprimer
  5. "Parabole au balcon, Tarab au salon", ça marche encore... Je me méfierais davantage des envoûtements rosaelliens. Manoukian ne se serait-il pas fait marabouté (ou Tarabouté, plutôt) ?

    RépondreSupprimer
  6. Beaucoup de touristes japonais viennent photographier votre cerisier en fleurs.

    RépondreSupprimer